“On s’est fait piéger”

C’était un match important entre deux équipes mal classées qui nous attendait en Bretagne. Si les deux équipes réalisent un premier quart d’heure prudent, la partie s’accélère au fil des minutes. Marseille Consolat réussit à apporter du danger aux abords de la surface de réparation. David Gigliotti trouve la barre transversale. Cette alerte réveille Concarneau qui reste sur une victoire (5-1) à Cholet.

Les Bretons ont de la vitesse et de la percussion en attaque et ils ne tardent pas à se montrer dangereux. Ils trouvent le poteau par Edjouma avant que Fabien Barrillon ne supplée Aissi Kede en repoussant deux fois sur sa ligne les tentatives d’Idazza. Mais ce dernier qui avait une vitesse de plus que les Marseillais hier, déborde avant la mi-temps et trouve la tête de Donisa pour l’ouverture du score.

Marseille Consolat revient sur la pelouse avec l’envie d’égaliser. Mais un contre Concarnois met fin aux espoirs marseillais… “On perd le match sur des pertes de balle stupide, regrette Mamadou Niang. On se fait piéger alors qu’on savait que le contre était leur point fort. Je suis très déçu…”. Grâce à sa victoire du soir, Concarneau nous repasse devant au classement. Une soirée à oublier avec les expulsions de David Gigliotti (pour être sorti trop lentement du terrain lors de son remplacement !) et de Kassim M’Dahoma qui s’ajoutent aux nombreuses blessures du groupe.

Concarneau – Marseille Consolat 2-0 (1-0)
14e journée de National
Arbitre : M. Kherradji

CONCARNEAU :
Buts : Donisa (45), Idazza (54)
Avertissements : Jannez (19), Edjouma (43)
Guivarch (Demazeau, 90), Nsimba, Jannez (cap), Sinquin, Irep, Illien, Richetin, Edjouma, Drouglazet (Lasimant, 68), Idazza (Romil, 78), Donisa
Entraîneur : Nicolas Cloarec

MARSEILLE CONSOLAT :
Avertissements : Gigliotti (49, 79), M’dahoma (60, 88), Niangbo (77)
Aissi Kede, M’dahoma, Barrillon, Fofana, Pommier, Agueni (Benbachir, 82), Mramboini (Goguey, 63), Sacko, Diawara (Tamboura, 70), Gigliotti, Niangbo
Entraîneurs : Mamadou Niang