Coupe de France : Une fin si cruelle

“ Gae ! Gae ! Il a pas fait exprès”, chantent les joueurs nîmois dans le vestiaire. Fait exprès ou pas, le centre du défenseur nimois a offert la qualification au Nîmes Olympique à la 92e minute. Aissi Kédé, jusqu’à là irréprochable dans ses cages n’a pu éviter le lobe de Gaëtan Paquiez.

Que regretter ? Sans doute la très grosse occasion d’Abdoul Diawara juste après la reprise ou la frappe de Karim Aït-Fana en fin de première mi-temps qui oblige le gardien nîmois a une belle parade. David Gigliotti a lui aussi une opportunité en début de match mais sa reprise de volée a filé devant le but. Hormis, les cinq dernières minutes, les Marseillais ont largement bloqué l’équipe en forme de la Ligue 2. Ils ont su contenir et même souvent dominer les deuxième de Ligue 2, notamment grâce à beaucoup de sérieux et de solidarité au milieu de terrain.

Finalement, Mamadou Niang qui a dirigé pour la première fois l’équipe du bord du terrain en l’absence de Marc Collat, malade, trouvera des points positifs dans ce match. “Il n’y a rien de plus rageant qu’une défaite à la dernière minute mais je suis fier de mes joueurs. On a fait jeu égal et l’on prend un but malchanceux”, a-t-il réagi. Son équipe a montré un visage solide. Elias Taguelmint entouré par Bilel Agueni et Ibra Sacko a donné le tempo au milieu de terrain. Sur les côtés, Karim Aït-Fana a montré qu’il retrouvait ses meilleures sensations, tout comme David Gigliotti. Les deux hommes ont été dangereux sur la pelouse d’un de leur ancien club.

On retiendra aussi l’entrée en jeu de Rafik Djebbour, la première sous nos couleurs. L’attaquant international algérien nous apportera toute son expérience et son sens du but dans les prochaines semaines. La Coupe de France s’arrête prématurément mais le championnat va très vite revenir avec un rendez-vous à domicile contre Les Herbiers.

Nîmes – Marseille Consolat 1-0
7e Tour de Coupe de France
Stade des Costières

Nîmes :
But : Paquiez (90+2-)
Avertissements : Depres (23), Briançon (74)
Sourzac – Pacquiez, Briançon, Harek (cap), Ripart – Bobichon, Savanier, Valls – Thioub, Depres, Vladichodimos (Del Castillo, 82)
Entraîneur : Bernard Blaquart

Marseille Consolat :
Avertissement : Sacko (57)
Aissi Kede – M’Dahoma, Barrillon, Fofana, M. Amiri (cap) – Agueni, Taguelmint, Sacko – Aït-Fana (Djebbour, 83), Diawara (Tamboura, 75), Gigliotti
Entraîneurs : Mamadou Niang et Sébastien Seguin