Coupe de France : Un premier choc

Hériter d’une équipe de Ligue 2 au 7e tour de la Coupe de France n’est pas forcément le tirage rêvé. Et encore plus quand il s’agit de l’équipe en forme du championnat. Le Nîmes Olympique reste sur une série de quatre victoires consécutives dont trois impressionnantes à domicile (4-1 contre Quevilly-rouen, 4-0 contre Brest, 4-1 contre Orléans). Des résultats qui placent les Nîmois sur le podium de la Ligue 2. “Peut-être qu’ils vont se relâcher car ils jouent la montée mais on ne va pas compter sur ça”, assure Sébastien Seguin qui assure l’intérim avec Mamadou Niang cette semaine. Marc Collat, l’entraîneur principal étant malade.

Une semaine après la défaite à Chambly, Marseille Consolat veut repartir dans le bon sens et retrouver la confiance. “Il faudra que l’on soit très rigoureux. C’est un match que l’on a hâte de jouer. C’est une affiche et l’on a rien à perdre contre l’une des meilleures équipes de Ligue 2”, poursuit-il.  

Nîmes sera privé de quatre internationaux dont le meilleur buteur du championnat Umut Bozok. Celui qui portait nos couleurs la saison dernière et avait terminé meilleur buteur de National a été convoqué avec la sélection turque des Espoirs. “Nous aussi nous avons plusieurs blessés mais nous n’allons pas forcément faire tourner. Il faut que l’on trouve le bon équilibre”, conclut-il.

Ce match sera aussi celui des retrouvailles pour David Gigliotti, Fabien Barrillon et Karim Aït-Fana. Tous les trois ont porté les coureurs gardoises lors des dernières saisons. “Pour ce qui est de Karim (Aït-Fana), il progresse mais a encore besoin de temps pour retrouver 100% de ses moyens. Il a joué 15 minutes à Chambly mais il faut de la patience”, conclut le coach adjoint. Rémy Sergio qui a lui aussi joué pour Nîmes sera lui suspendu.