Cruelle première défaite

Cruel. Après l’expulsion de Barillon (52e) et le penalty manqué qui l’a suivie, les Marseillais s’accrochaient au point du nul. Mais un second penalty donne la victoire aux Dunkerquois au bout du temps additionnel… Ce qui aurait pu ressembler à un nul heureux vu la physionomie du match se transforme en une défaite dure à avaler pour commencer la saison. Avec un but encaissé dans les arrêts de jeux des deux périodes.
Pourtant, la première mi-temps est ouverte. Même si l’USL Dunkerque domine globalement, Marseille-Consolat a eu des temps forts. Après l’ouverture du score des locaux dès la 6e minute, Diongue égalise à la 12e puis Diawara (42e) double la mise à la suite d’une frappe relâchée par le gardien. Egalité à la mi-temps (2-2) après l’égalisation de Dunkerque dans le temps additionnel. A chaque fois, les deux équipes ont encaissé un but juste après avoir marqué.

Les Marseillais reprennent l’avantage en deuxième période. Dunkerque en profite pour placer quelques contres dangereux jusqu’à l’expulsion du défenseur de Marseille-Consolat. Heureusement, le pénalty est manqué et passe à droite du but d’Aissi Kede.

Malgré les changements d’Eric Chelle, Consolat à dix contre onze est dominé. De quoi permettre à Aissi Kede qui jouait son premier match officiel sous ses nouvelles couleurs de s’illustrer. Le gardien a repoussé à deux reprises les assauts des “Maritimes”. La fin du match approche et le rythme de la partie diminue logiquement quand on entre dans les cinq minutes de temps additionnel. C’est à ce moment que Marseille-Consolat craque en concédant un deuxième penalty que Fachan transforme. Les inquiétudes défensives exprimées par Eric Chelle durant la préparation se sont malheureusement confirmées hier soir. Mais des combinaisons de qualité ont aussi prouvé la force collective de Marseille-Consolat. Prochain rendez-vous vendredi prochain contre Créteil pour la 2e journée. Premier match à La Martine.